Räumlinge, 2014-2015

J’ai composé d’une façon spontanée, sans plan préalable, avec des objets précaires, trouvés dans l’environnement immédiat, ainsi qu’avec des éléments abstraits comme des aplats de couleurs et des fragments de texte, peints directement sur les parties architecturales en créant des «scultures éphémères dans l’espace». Ces compositions ont été documentées avec un appareil photographique pour, par la suite, concevoir des collages grand format, à maintes reprises installé dans l’espace de mon atelier pour une nouvelle fois pouvoir les photographier. Il s’agit ainsi d’un travail de mise en abîme.

Räumling N. 845, photographie in situ

Räumling N. 258, photographie in situ

Räumling N. 542, photographie in situ